Le bouturage, une activité économique et ludique

Le bouturage est le moyen le plus sûr de reproduire un plante à l’identique. C’est également une occasion de partager et de faire des échanges entre amateurs.

Existe-t-il différents types de bouturage ?

  1. Les boutures semi-aoûtées

    • Généralement, c’est en août que les éléments du bois se forment sur les rameaux qui doivent se rigidifier avant l’hiver. La tige de l’arbuste prend une couleur brunâtre. Exemples  d’arbustes à fleurs, c’est le meilleur moment de l’année, car le bois semi-aoûté est à disposition.
      1.  le rosier et l’oranger du Mexique.
      2. le laurier-rose et l’escallonia
      3. la lavande et l’althéa,
      4. l’hébé et la lavatère
      5. le ciste et le deutzia
      6. le caryoptéris et le weigélia
      7. l’hortensia
  2. Les boutures de tiges herbacées

    • Ce sont les tiges de jeunes pousses prélevées sur des plantes molles semi-rustiques, vivaces et parfois bulbeuses. Exemple de « plantes à bacon »:
      1. le pélargonium et l’agathéa
      2. l’argyranthemum et l’œillet
      3. le chrysanthème et et delphinium
      4. le fuchsia
  3. Les boutures ligneuses

    • Ce sont des portions de rameaux d’arbustes ou d’arbre, dépourvues de feuilles et dont l’écorce est bien formée. Le bouturage s’opère dès que les arbres ont perdu leurs feuilles, à partir du mois de novembre.
      1. l’osier et le buddleia
      2. le cornouiller et le seringat
      3. la corête du Japon et le cassissier
  4. Le bouturage de racines

    • Récupérez des tronçons de racines .Ce type de bouturage donne de bons résultats avec certaines plantes vivaces:
      1. l’acanthe et l’anémone  du Japon
      2. le phlox et le pavot d’Orient

 

 

Mode d’emploi de bouturage de quelques plantes

( extrait de l’article « Jardiner avec la lune en août 2017, le dimanche 27 et le le luni 28 »

  • Bouturez l‘ hortensia: Préparez une quinzaine de boutures.Hortensias

    1. Choisissez une belle pousse bien vigoureuse, n’ayant pas fleuri et encore verte. Coupez un peu en biais pour augmenter la surface où se forment les racines, à 1 centimètre sous l’insertion d’une paire de feuilles.
    2. Coupez les 2 feuilles inférieures sans abîmer les bourgeons situés à l’aisselle. Conservez les deux feuilles du rang supérieur et coupez la moitié du feuillage pour limiter l’évaporation.
    3. Vous pouvez tremper la base de la bouture dans la poudre d’hormones de bouturage. La sève de la tige doit suffire à faire adhérer la quantité suffisante de poudre. [cette étape n’est pas obligatoire].
    4. Placez votre bouture dans un pot de 6 à 8 centimètres de diamètre, rempli de sable et de terreau à parts égales. Faites un trou avec un crayon par exemple et glissez-y la bouture. Repoussez la terre sur la tige avec les pouces. Arrosez légèrement, sans détremper le terreau.
    5. Coiffez le pot d’un sac plastique transparent percé  de trous ou d’une bouteille plastique coupée et renversée dessus.
  • Bouturez les fuchsias. Les variétés sont nombreuses.Fuchsias
    1. Prélevez des boutures de tête de 10 centimètres de longueur sur des tiges encore tendres, non fleuries, sinon supprimez les fleurs.
    2. Coupez sous un nœud (le point d’insertion des feuilles) et supprimez les feuilles de la bas. Réduisez de moitié les feuilles les plus grandes.
    3. Trempez dans une hormone de bouturage et repiquez dans des pots remplis de terreau  et de tourbe en égales parties.
    4. Placez les pots dans une mini-serre pour saturer l’humidité environnante. Aérez 1 fois par jour.
    5. Les boutures mettront 2 à 3 semaines pour raciner. De nouvelles feuilles apparaîtront.
  • Bouturez les rosiers buissons.  Nombreux sont les rosiers à ne pas être greffés. Profitez-en pour les bouturer.Rosier-liane
    1. Prélevez de grandes boutures de 20 centimètres de longueur sur des tiges vigoureuses, déjà lignifiées (on parle de « bois semi-aoûté ». Coupez juste au-dessus d’un nœud pour que le buisson en place reparte sur un nouveau rameau.
    2. Ramenez la longueur de la bouture à 15 centimètres environ en coupant sous un nœud.
    3. Supprimez les feuilles sur environ 10 centimètres et coupez la tête de la bouture.
    4. Poudrez la base avec une hormone de racinage et repiquez dans un mélange de terreau et de vermiculite.
    5. Posez une cloche ou un sac pastique sur les pots et placez-les à l’extérieur.
    6. Hivernez les plants hors gel et plantez au printemps.
  • Bouturez les pavots d’Orient: ce sont des plantes vivaces aux grandes fleurs chiffonnées, à l’effet décoratif sans pareil.Pavots d'OrientMultipliez-les par bouturage de racine.

    1. Arrachez la touffe de pavot à l’aide d’une fourche-bêche (triandine), en récupérant le plus possible de racines.
    2. Secouez la terre qui reste accrochée. Au besoin lavez les racines en trempant la motte dans un seau d’eau.
    3. Choisissez les plus belles racines, saines et bien ferme, parmi les plus grosses. Découpez des boutures de 4 centimètres, en prenant soin de couper l’une des extrémités en biseau afin de la repérer.
    4. Dans un pot, mettez un mélange de bon terreau et de sable en égales quantités.
    5. Repiquez les boutures à la verticale, espacées de 2 centimètres.
    6. Recouvrez d’une fine couche de terreau tamisé et maintenez le substrat tout juste humide.
    7. En hiver, vous placerez le tout à l’abri.
    8. Repiquez en pot au printemps.

Toujours à l’écoute de vos suggestions, je me ferai un plaisir de vous répondre et de publier vos commentaires.

Soyez prévenu(e) de la sortie de l’article du mois prochain

S’inscrire pour recevoir les nouveaux articles.