A… comme angélique (en 12 points)

L’angélique officinale (Angelica archangelica)

Célèbre ingrédient des tiges confites, cette plante recèle de nombreux atouts insoupçonnés qui en ont fait une véritable panacée au Moyen-Age. L’angélique fait sans nul doute partie de la «pharmacie du Bon Dieu». De nos jours, elle revient en grâce car elle soigne une multi­tude de bobos et parfume avec bonheur un grand nombre de plats. On prétend même (de source sûre) que l’angélique contribuerait à faire de nous des centenaires.

Après avoir connaissance avec cette plante,  voici le sommaire de cet article:

# 1 Un peu d’histoire  avec une première recette pour se réconforter (recette du Père Matthieu, le jardinier du Pensionnat)

# 2 Une présentation succincte de la plante

# 3 Ses vertus  avec une deuxième recette de ma grand’mère

# 4 Les parties que l’on peut consommer                    comment les récolter ?                comment les conserver ?

# 5 Peut-on semer l’angélique ?

# 6 Où planter mon angélique ?         Après quelle plante placer mon angélique ?

# 7 De quels entretiens mon angélique a-t-elle besoin ?

# 8 Cette plante participe-t-elle à la lutte biologique ?

# 9 Quels sont ses ennemis ?

# 10 Peut-on faire du purin d’angélique ?        comment le préparer ?           2 astuces

# 11 Se soigner avec l’angélique

# 12 Et en bonus: 5 recettes supplémentaires à base d’angélique

  1. liqueur d’angélique
  2. vin apéritif à l’angélique
  3. cake aux graines d’angélique  et zestes d’orange
  4. confiture d’angélique
  5. Crème glacée à l’angélique et coulis de framboises

# 1 Un peu d’Histoire … et de légende

  • Pour les plus anciens Angélique évoque la belle « Marquise des Anges ». Le film a su faire pleurer les femmes … et fantasmer les hommes dans les chaumières ! …
  • Son nom signifie «plante de l’ange», car, selon la légende, l’Archange Raphaël aurait révélé en songe ses pouvoirs miraculeux, à un vieil ermite pour lutter notamment contre l’épidémie de peste qui décimait les populations au Moyen-Age. A la Renaissance, les médecins la qualifièrent de «racine du Saint-Esprit».
  • L’angélique est cultivée en France depuis le Moyen-Âge. Autrefois, on suspendait l’angélique au cou des enfants pour les préserver du mauvais sort.
  • Présente depuis le Xème siècle en Scandinavie, l’angélique fut introduite en Europe centrale au XIVième siècle dans les jardins monastiques.
  •  Elle était autrefois très utilisée sous forme confite pour décorer les pâtisseries. On croquait aussi l’angélique pour lutter contre la toux et le mal de gorge.
  • La racine et les graines rentrent dans la composition de liqueurs, comme la bénédictine et la chartreuse. (une des 27 plantes et épices pour la bénédictine, une des 130 plantes pour la chartreuse)  [Les recettes de ces 2 liqueurs restent secrètes,  tant à Fécamp pour la bénédictine qu’à Voiron pour la chartreuse].

A défaut, voici la recette du vin d’angélique

que vous boirez avec modération avant le repas pour stimuler la digestion !

  • Ingrédients: 50 grammes de graines d’angélique; 1 bouteille de vin blanc et du sucre.
  • Laissez macérer les graines d’angélique dans le vin pendant au moins 3 jours. Filtrez et sucrez à votre goût.

# 2 Présentons l’angélique

La majestueuse angélique est une  plante potagère rustique condimentaire, de la même famille que la carotte et le persil , les Apiacées (Ombellifères). L’angélique est une grande plante verte au goût proche du céleri.Angélique

  • Sa tige rouge, grosse, creuse, charnue et striée peut atteindre 2 mètres de hauteur.
  • Ses grandes feuilles caduques sont de couleur verte. Elles accommodent avec saveur le poisson, notamment la truite. Elles peuvent se cuisiner comme des épinards.
  • Ses fleurs, verdâtres, ressemblent à du duvet; hermaphrodites, elles forment de grandes ombelles très décoratives, très mellifères. Les abeilles sont friandes de son nectar. [La plante produit, la seconde année, de longues tiges épaisses surmontées, de juillet à septembre, de grosses ombelles sphériques de petites fleurs vert jaunâtre suivies de graines devenant brunes à maturité].Angélique
  • Toutes les parties de la plante sont aromatiques. Son parfum rappelle celui du miel.
  • Les tiges et les pédoncules sont utilisés confits en pâtisserie et les graines pour aromatiser les liqueurs. Vous avez peut-être déjà goûté la spécialité de la ville de Niort dans le Poitou, les tiges confites que l’on mange telles quelles ou que l’on incorpore à des gâteaux ou des confiseries.

# 3 Quelles sont les vertus de l’angélique ?

Sans pour autant prétendre guérir toutes les affections, l’angélique a de nombreuses vertus médicinales.

  • Elle est apéritive et digestive (elle soulage les troubles digestifs)
  • Elle est stimulante et tonique. (elle stimule l’appétit).
  • Elle soulage les migraines  et les spasmes gastriques, apaise les crampes intestinales. Elle est carminative (expulse les gaz intestinaux) et cholagogue (facilite l’évacuation de la bile).
  • L’infusion des feuilles est tonifiante et digestive.

Recette de ma grand-mère paternelle à base de feuilles séchées

Il suffit de laisser infuser pendant 10 minutes 5 grammes de feuilles séchées dans 250 millilitres d’eau bouillante, de laisser refroidir et de boire de 1 à 3 tasses par jour entre les repas.

# 4 Quelles parties de cette plante peut-on consommer ?

Tout est comestible dans l’angélique:

  • Les jeunes pousses, hachées crues, aromatisent les salades, les poissons, les desserts.
  • Les feuilles adultes sont ajoutées aux soupes en petite quantité. Leur saveur est piquante et musquée.
  • Les jeunes tiges crues, tendres et aromatiques, coupées en morceaux agrémentent les salades rappellent le goût de la réglisse.
  • Confites avec du sucre, les tiges parfument et décorent les pâtisseries et les confitures.
  • Les fleurs aromatisent les boissons et les desserts. (comme celles de l‘acacia).
  • Les fruits sont utilisés comme condiments.
  • La racine est cuite à la vapeur comme un légume.

L’angélique s’utilise avec modération. Elle est déconseillée aux diabétiques.

Comment récolter les parties de la plante ?

  • Prélevez les jeunes feuilles en mai-juin dès la première année.
  • Dès la deuxième année, coupez les tiges encore tendres avant la floraison.
  • Récupérez les graines au cours de l’été et la racine au cours de l’automne.

Comment conserver les parties de la plante ?

  • Les feuilles et les tiges sont à consommer le jour même.
  • Elles peuvent être congelées après avoir été ébouillantées 1 minute.
  • Faites sécher la racine et les graines (que vous ne semez pas) avant de les stocker dans un contenant hermétique.

# 5 Peut-on semer l’angélique ?

  • Oui, en juillet, en lune montante, en jour-feuille.
    1. Semez les graines d’angélique en place de juillet à septembre dès leur récolte, superficiellement  et soyez patient, car la levée est irrégulière, normalement en 3 ou 4 semaines. Les plantules devraient lever les unes après les autres au bout de 20 jours. Conservez le semis car les suivantes peuvent pousser seulement au printemps !
    2. Dans 2 mois, vous repiquerez en pépinière, pour une mise en place définitive au printemps suivant. Pralinez alors les racines avec du lithothamne et arrosez copieusement chaque pied.
  • Si les graines sont stratifiées dans du sable sec, dès leur récolte, elles peuvent être semées en mars-avril.
  • Le plus simple est de laisser des graines pour que la plante se ressème naturellement. Les oiseaux, qui en sont friands l’hiver, en laisseront sûrement quelques-unes !

# 6 Où planter mon angélique ?

Angélique

  • Comme la récolte ne s’effectue que la deuxième année, il est  préférable d’en acheter une en pot chaque année, entre mars et mai ! (elle peut rester dans un grand pot)
  • Au printemps, elle trouvera facilement sa place dans un massif ou en bordure de jardin, dans un endroit ombragé ou semi-ombragé. Plantez-la à l’ombre des massifs et des arbres dans un terrain légèrement acide.
  • Elle a besoin de beaucoup de place pour grandir. Mettez-la dans un coin reculé de votre jardin où vous pourrez vous rendre pour récolter les feuilles et les graines au besoin.
  • Elle apprécie un sol profond, humide, riche, bien drainé.

Après quelles plantes peut-on planter l’angélique ?

  • Pour assurer une bonne rotation des cultures, cette plante gourmande succédera à une culture de fèves, de haricots, de pois ou après un engrais vert de la famille des Fabacées.
  • Généralement, elle reste 3 ans en place. Il faut attendre au moins 3 ou 4 ans avant de la faire revenir au même endroit, à moins que la nature en décide autrement.

# 7 De quel entretien mon angélique a-t-elle besoin ?

  • Paillez et arrosez régulièrement en période sèche pour maintenir un sol frais.
  • Cette plante gourmande appréciera un purin d’ortie et/ou de consoude, une fois par mois.
  • Supprimez les feuilles mortes en fin de saison la première année.
  • La deuxième année, coupez les fleurs qui apparaissent si vous souhaitez prolonger la durée de vie du pied et coupez les tiges au ras du sol à l’automne.

# 8 Participe-t-elle à la lutte biologique ?

  •  Sa floraison attire de nombreux insectes auxiliaires, tels que les syrphes et les chrysopes, des prédateurs des pucerons ou butineurs.Angélique
  • Installez-en près des légumes ou des fruits et au verger, pour favoriser la pollinisation.

# 9 Quels sont les ennemis de cette plante ?

  • En été, elle attire irrésistiblement les pucerons, (ce qui épargne efficacement les plantes cultivées à proximité!). Ils s’attaquent aux ombelles de fleurs et parfois au feuillage.
    • Délogez ces intrus avec un jet d’eau puissant.
    • Pulvérisez un purin d’ortie ou de consoude, si vous n’arrivez pas à venir à bout.
  • Si l’été est sec, l’oïdium peut apparaître. Arrosez bien la plante et assurez un bon paillage du sol.

#10  Peut-on faire du purin d’angélique ?

  • Il est très efficace pour lutter contre les mauvaises herbes.
  • Pour des allées gravillonnées impeccables, ébouillantez les jeunes plantes indésirables avec une tisane bouillante d’angélique ou avec une décoction, froide, c’est radical !

Comment préparer mon purin

  1. Hachez grossièrement 100 grammes de feuilles et de tiges.
  2. Mettez les herbes dans 1 litre d’eau froide et laissez macérer pendant une quinzaine de jours.
  3. Remuez tous les jours le purin.
  4. Filtrez ensuite avant d’utiliser la préparation.
  5. Pulvérisez le purin sur les zones à désherber.

2 astuces

  1. On peut détruire au fur et à mesure les feuilles recouvertes de pucerons ou les laisser en place pour servir de garde-manger pour les auxiliaires comme les coccinelles.
  2. Quelques feuilles d’angélique mises dans un purin (comme le purin d’ortie par exemple) permettent d’en éliminer les mauvaises odeurs.

# 11 Se soigner avec l’angélique

  • Décoction d’angélique : faites bouillir une cuillère à café de racine d’angélique séchée dans une tasse d’eau pendant quelques minutes. Filtrez et buvez une tasse avant chaque repas. Cette décoction améliore la digestion et soulage les spasmes On peut aussi l’utiliser en bain de bouche dans les affections buccales.
  • Contre les désordres digestifs comme les flatulences, l’hyperacidité, les douleurs abdo­minales, les colopathies, les gastrites…, prenez 3 fois par jour pendant 3 semaines 30 gouttes de teinture-mère d’angélique.
  • Contre la fatigue, faites macérer une cuillère à soupe de graines d’angélique dans un bon verre de vin blanc bio.
  • La plante entière (feuilles, racines, tiges) jetée dans l’eau du bain calme les douleurs rhumatismales.
  • Contre l’anxiété et les troubles digestifs, prenez une goutte d’huile essentielle d’angélique sur un morceau de sucre ou un  comprimé neutre 3 fois par jour.

# 12 Bonus: 5 recettes

 Liqueur d’angélique

Ingrédients : 400 g de tiges d’angélique fraîche, 1 bâton de cannelle de Ceylan, 1 litre d’eau-de-vie blanche, 1 clou de girofle, 400 g de sucre de canne complet

  • Coupez l’angélique en petits morceaux et mettez ceux-ci dans un bocal en verre avec le clou de girofle et la cannelle.
  • Ajoutez l’eau-de-vie, le sucre et 300 ml d’eau.
  • Fermez hermétiquement le bocal et laissez reposer 1 à 2 mois.
  • Filtrez et mettez en bouteilles.

Vin apéritif à l’angélique

Ingrédients : 60 g de graines sèches d’angélique, 1 litre de bon vin blanc bio.

  • Versez les graines dans le vin.
  • Laissez macérer trois jours puis filtrez. Sucrez à votre goût avec du sucre de canne complet.

Cake aux graines d’angélique et zestes d’orange

Ingrédients pour 8 personnes : 3 œufs, 140 g de sucre de canne complet, ‘/2 sachet de levure, 180 g de farine, 130 g de beurre, 1 poignée de graines vertes d’angélique, le zeste de deux oranges bio, beurre pour le moule.

  • Préchauffez le four à 160 °C (th. 5-6).
  • Dans un bol, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le
    mélange soit mousseux.
  • Ajoutez le beurre légèrement fondu. Mélangez.
  • Ajoutez la farine et la levure. Incorporez les graines d’angélique
    et le zeste râpé des oranges.
  • Versez cette préparation dans un moule à cake beurré. Enfournez
    pour 40 minutes de cuisson.

Confiture d’angélique

Ingrédients : 1 kg de tiges d’angélique, 800 g de sucre de canne blond, le jus d’un citron bio.

  • Lavez l’angélique, retirez les éventuels filaments et découpez-la en morceaux. Blanchissez-les une minute à l’eau bouillante. Égouttez-les.
  • Mettez-les dans un saladier avec le sucre et le jus de citron et laissez macérer une nuit.
  • Le lendemain, faites bouillir le mélange, puis laissez cuire un quart d’heure à feu élevé.
  • Lorsque le sirop est suffisamment épais, versez la préparation dans des pots et laissez refroidir.
  • Ce vin se conserve quelques semaines au réfrigérateur.

Crème glacée à l’angélique et coulis de framboises

Ingrédients pour la glace : 150 g de sucre de canne complet, 6 jaunes d’œufs, 75 cl de lait, 10 cl de crème fraîche, 6 branches d’angélique.

Ingrédients pour le coulis : 150 g de sucre de canne blond, 20 cl d’eau, 500 g de framboises.

  • Faites bouillir le lait avec les branches d’angélique et laissez infuser un quart d’heure. Dans un bol, mettez le sucre et les jaunes d’œufs. Fouettez jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.
  • Retirez les branches d’angélique du lait et versez petit à petit le lait chaud sur le mélange œufs-sucre. Fouettez bien.
  • Remettez dans la casserole et faites épaissir à feu doux sans arrêter de fouetter.
  • Retirez du feu et laissez refroidir. Ajoutez la crème fraîche en fouettant et versez dans la sorbetière.
  • Préparez le coulis en portant l’eau et le sucre à ébullition. Retirez du feu, ajoutez les framboises et mixez.
  • Servez la glace recouverte de coulis.

Soyez tenu(e) au courant du prochain article

> S’inscrire au blog