La fin de l’été arrive et avec elle la profusion de mûres sauvages. La mûre, un superbe fruit de la famille des Rosacées.

Mûres

Cette plante sauvage bien connue des bois et des lisières forestières s’invite parfois dans nos jardins. Il existe également une ronce améliorée, qui, en fonction des variétés, peut avoir  perdu ses épines.

Quels sont les apports nutritifs de la mûre ?

  • Riche en vitamine C et K,  la mûre est une source de magnésium, de potassium, de fer, de fibres et d’antioxydants.
  • Ses feuilles séchées font d’excellentes tisanes pour éliminer les toxines, soigner la diarrhée et calmer les  inflammations de la gorge, les problèmes de bouche et les aphtes; riche en tanins, des composés et cicatrisants, c’est un remède populaire: utilisé en bains sous forme d’une décoction de feuilles. Autre option: mâcher des feuilles et des jeunes pousses.

Décoction de ronce contre les maux de gorge

Ingrédients: jeunes pousses ou feuilles de ronce fraîches ou séchées + 25 centilitres d’eau.

Recette: Cueillez une poignée de jeunes feuilles ou de pousses de ronce au printemps (de feuilles séchées les autres saisons).

Versez dans une casserole avec 25 centilitres d’eau (soit une tasse).

Faites bouillir pendant 5 minutes environ. Filtrez  et attendez que la décoction refroidisse.

Utilisez en gargarisme pour soulager les maux dans gorge, sans avaler.

Comment obtenir de belles mûres ?

C’est au niveau de la plantation et de la taille d’entretien que tout va se jouer, d’autant que vous effectuez ces deux opérations en lune descendante et croissante, jours fruits .

  1. C’est dans une terre riche en fumure bien décomposée que vous allez planter vos touffes de ronces.
  2. Prenez soin d‘ajouter un BFR.
  3. Choisissez un endroit à l’abri des vents froids et comme pour les groseilliers et les cassissiers à mi-ombre (le soleil du matin suffit).
  4. Espacez bien les pieds (4 mètres environ)  pour éviter la concurrence au niveau des racines !
  5. Coupez les branches à 40 centimètres au-dessus du sol. Conservez uniquement cinq beau rejets.
  6. Palissez-les en forme d’éventail pour obtenir des fruits peu acides. [ L’hiver, s’il fait très froid, pour les protéger des gelées sévères, à partie de -5°,  étalez les longues cannes de l’année sur le sol et couvrez-les de feuilles de chêne et/ou de paille sèche, de miscanthus.]

Comment et quand tailler la ronce à mûres ?

Sa végétation exubérante demande à être canalisée, tout au long de l’année, car laissée sans taille, cette liane dépasse plusieurs mètres de longueur.

  1. Une taille d’entretien s’impose au début du mois de mars lorsque la végétation démarre afin de supprimer toutes les parties moins belles. Brûlez dans votre cheminée les cannes bien sèches,  coupées lors de la taille; vous éviterez la propagation des maladies et des insectes qui ont trouvé un refuge en hiver.
  2. En été, supprimez les jeunes cannes en surnombre (les moins belles) et pour ne pas épuiser la plante, raccourcissez les pousses latérales qui se sont formées sur les jeunes cannes au-dessus du troisième œil (bourgeon). Vous garderez par contre les nouveaux qui se formeront à l’aisselle  des plants conservés à l’automne. Eux, vous donneront de beaux fruitspousse de mûre
  3. En hiver, coupez au ras toutes les branches ayant fructifié l’été dernier, elles ne porteront plus de fruits.
    • Les rameaux de remplacement et les rejets sont toujours nombreux. Coupez-les au ras, près du pied, et n’en conservez que 5 ou 6 pour assurer le remplacement de la végétation.
    • Sur la partie haute, gardez seulement 6 rameaux latéraux de remplacement et guidez-les à l’horizontale sur le palissage que vous avez mis en place lors de la plantation. Attachez-les avec du raphia, puis réduisez leur longueur à 2 mètres.
    • Maintenez les rameaux à cette longueur tout au long de la culture.

Comment multiplier la ronce à mûres ?

  •  Cette plante à une faculté remarquable pour se reproduire par marcottage. Vous recouvrez de terre une canne (dans un grand pot par exemple).

Marcottage d'un plant de mûre

  • Une fois les racines bien développées, il faut compter un an, vous pouvez séparer votre bouture de la plante-mère. Les spécialistes utilisent un langage imagé lorsqu’ils disent qu’ils vont sevrer la plante!

Quel est le rôle écologique de cet arbrisseau ?

Dans la nature, les mûres sauvages (tout comme les framboisiers) jouent un rôle écologique important .

  • Ils apparaissent sur les terrains sablonneux et fournissent une protection efficace au sol .
  • Comme ils  produisent beaucoup de nectar, ces plantes attirent les abeilles, ce qui a pour effet de favoriser la pollinisation des plantes potagères.
  • Les baies fournissent une nourriture  aux oiseaux qui vont  chasser  les insectes indésirables.

Quelles sont les associations favorables ?

Cette plante se porte à merveille, à côté des framboisiers, des cassissiers, des groseilliers. Elle apprécie la compagnie de la bourrache. Elle s’accommode de la présence des courges ou d’autres membres de la famille des Cucurbitacées.

Quelles sont les associations défavorables ?

Évitez de cultiver la ronce à mûres et les framboisiers  à l’endroit où ont poussé,  les deux années précédentes, un des membres de la famille des Solanacées  (tomates, pommes de terre, des tomates, aubergines) .

Soyez tenu(e) au courant du prochain article

> S’inscrire au blog