Une calamité imprévisible

Le  jardinier s’affaire pratiquement tous les jours  dans son jardin, pour cultiver ses légumes en tenant compte de l’influence de la lune, de l’enrichissement du sol, des associations de plantes, de la rotation des cultures. Pourtant un ennemi invisible et sournois le guette: la grêle.

Les grêlons arrivent dans votre jardin, saccageant vos semis,  brisant les vitres de vos abris, ravageant vos légumes, blessant vos arbres… bref en quelques minutes tout peut être anéanti. Pauvre jardinier qui comptait sur ses légumes et ses fruits pour améliorer sa  retraite!  De plus, lorsque le nuage s’éloigne, il semble vous dire d’un air narquois : «Au revoir et à bientôt!» En effet dans la vallée du Rhône, c’est très souvent les mêmes endroits qui sont frappés par cette calamité.

Comment protéger vos récoltes contre la grêle ?

  • Quand la menace se fait sentir,  et en cette année 2013, les conditions sont souvent réunies: fortes chaleurs le jour, apparition de gros nuages le soir, on peut couvrir ses légumes avec des planches, des sacs poubelles … ou même des bambous.

Bambous protecteurs pour ces courgettes innocentes!

  • Le méthode la plus efficace semble l’installation de filets anti-grêle. Les grêlons  rebondiront avant de fondre! Ces filets freineront également les grosses gouttes d’eau  qui accompagnent souvent les grêlons. Ainsi, vos fraisiers, vos groseilliers, vos cassissiers, vos framboisiers  seront protégés.

Espérons que votre jardin sera épargné des foudres du ciel !

A noter: Une solution coûteuse existe pour sauvegarder les précieuses vignes de « la Côte Rôtie ».

Soyez tenu(e) au courant du prochain article

> S’inscrire au blog