• Après la pomme, le potimarron, le poireau est le troisième compagnon idéal pour ces bienfaits en cette période . C’est LE légume de la période automne-hiver par excellence. Sa présence continue dans nos jardins (ou sur les étals) pratiquement toute l’année est due à la diversité des variétés et du fait qu’on le cultive un peu partout en France.Poireaux
  • En moyenne, les Français consomment entre 3 et 5 kg de poireau par an.
  • Déjà beaucoup apprécié des Égyptiens, des Grecs et des Romains [Pour récompenser ses meilleurs guerriers, le pharaon Khéops leur offrait des bottes de poireaux ! L’empereur Néron, tristement célèbre pour l’incendie de Rome, fut surnommé le “porrophage”; en effet, pour avoir une belle voix lorsqu’il produisait ses roucoulades, cet olibrius se gavait d’une quantité importante de poireaux ! ], le poireau fut longtemps l’aliment de base en France.
  • Un peu délaissé à cause de son goût puissant, il revient grâce à ses qualités nutritionnelles indéniables.A lors n’hésitez plus, consommez cette asperge du pauvre !

Quelles sont les qualités nutritives des poireaux ?

  • Riche en eau, en antioxydants, en fibres et en composés aromatiques soufrés, le poireau est très peu calorique mais rassasiant.
  • Il apporte des vitamines B1, B6 et C, Pp,  du fer, du brome, du calcium, du phosphore, du magnésium, de la potasse, du manganèse, des carotènes et des folates…
  • Les racines de poireau macéré dans du vin blanc soulageraient les problèmes rénaux. Utilisées en décoction, elles sont censées diminuer le diabète.
  • On peut aussi utiliser le jus de cuisson en usage externe contre certains soucis de peau (plaies, piqûres d’insectes, furoncles : au Pensionnat, on appliquait du jus de cuisson de poireau sur un cataplasme à base de chénopode,  pour que nos furoncles arrivent plus vite à maturité.

Quels sont ses atouts « détox » des poireaux ?

  • Ce légume tonique, très digeste, est un diurétique qui draine avec efficacité les cristaux résiduels propres aux terrains rhumatisants, arthrosiques ou goutteux.
  • Il joue un effet favorable sur le transit. C’est aussi un laxatif (il balaie doucement l’intestin grâce à ses fibres abondantes).
  • Même son eau de cuisson est thérapeutique, car très diurétique !
  • Il est recommandé souvent dans les régimes amincissants pour sa pauvreté calorique, ses qualités de draineur.

Comment utiliser les poireaux ?

  • Peu importe leur calibre car les gros sont aussi tendres que les fins. Avant de les cuisiner, nettoyez-les bien mais ne jetez pas les parties vertes foncées, les plus denses en nutriments protecteurs.
  • Froids, mangez-les avec une vinaigrette légère ou une sauce soja. Déclinez-les aussi en terrine.
  • Chauds, faites-en des soupes saines et nourrissantes, des tartes ou des gratins, plus appréciés par les enfants.

 

>Être tenu(e) au courant des prochains articles:

S’inscrire au blog