L’école de la vie

Un collègue enseignant, passionné de Nature et de jardinage avait constitué des « leçons de vue ». Ces dernières pouvaient répondre à toutes les questions que les élèves pouvaient sur poser. Sur une maquette escamotable, au fond de sa classe, poussaient légumes et arbres fruitiers mais aussi les qualités nécessaires pour vivre correctement. Voici une de ces histoires, maintes fois utilisée pour réconforter les élèves en difficulté, qui prétendaient être de vraies « passoires ». 

La cruche fissurée

Un vendeur d’eau, chaque matin, se rend à la rivière. Il remplit ses deux cruches, part à la ville faire sa distribution à ses clients. Une des cruches, fissurée perd l’eau; l’autre, toute neuve, rapporte plus d’argent. La pauvre fissurée se sent inférieure, et décide, un matin, de se confier à son patron:  «Tu sais, je suis consciente de mes limites. Tu perds de l’argent à cause de moi car je suis à moitié vide quand nous arrivons en ville. Pardonne mes faiblesses.»

Oya

Le lendemain, en route vers la rivière, le patron interroge sa cruche fissurée, et lui dit:  «Regarde sur le bord de la route, que vois-tu ?

– C’est joli, c’est plein de fleurs.

– C’est grâce à toi, réplique le patron, toi qui chaque matin, arroses le bas côté de la route. J’ai acheté un paquet de graines de fleurs  et je les ai semées le long de la route, et toi, sans le savoir, tu les arroses chaque jour.»cruche poreuse

Une histoire actuelle

  1. L’oya , cette cruche poreuse, est de nouveau utilisée pour économiser l’eau.
  2. Cette histoire garde également toute son actualité d’autant qu’une nouvelle alliance s’établit entre l’homme et la terre. Le symbole de cette alliance est le jardin. Des petits jardins familiaux ou partagés sont créés partout, au cœur des villes comme en banlieue, de Vaison-la-Romaine à Condrieu,  de Challans à Bourg la Reine…

Bourg La Reine (1)

  L’homme sème, plante, arrose, partage des expériences. Le jardin est un lieu de convivialité.  Les habitants des villes aménagent même leurs balcons. Tout jardinier est fier de ses mains. Il éprouve un grand respect pour le sol qu’il cultive. Nous avons besoin de retrouver la beauté de la nature autour de nous. Pour beaucoup, cette beauté est un chemin vers la transcendance…

Soyez prévenu(e) de la sortie de l’article du mois prochain

> S’inscrire au blog