Soignons notre dos; nous jardinons pour une meilleure santé !

  1. L’activité qu’elle engendre contribue à entretenir la musculation et à assouplir les articulations.
    • Désherber, piocher, utiliser la grelinette, arroser, récolter, les gestes quotidiens du jardinier font travailler des muscles que comme les mollets du jardinier, le fessier bêcheur, les biceps du « grelineur », les triceps du semeur, les ischios des piocheurs .
    • Mais jardiner est un plaisir qui peut tourner court si quelques règles simples ne sont pas respectées. Ces gestes simples, utiles dans d’autres situations de votre vie, peuvent sauver votre dos.
  2. Sur le plan moral, le sentiment d’avoir créé de la beauté par les fleurs ou de cultiver des légumes, conforte et rassure sur l’utilité de notre existence et engendre un vrai bonheur ! 
  3. Vous êtes sûr de consommer des légumes et les fruits naturellement bio; leur valeur nutritive est meilleure: ils n’ont pas « traîné » avant d’être consommés.

>> Vous pouvez consulter l’article sur les bienfaits du jardin sur la santé.

Suggestion # 1 pour le dos:  5 conseils simples :

  1. Soyez organisé(e) et ne travaillez pas dans l’urgence, ce serait le meilleur moyen de se faire mal. Restez zen; prenez le temps de savourer votre activité: le jardinage doit rester une détente !
  2. Entraînez-vous; votre condition physique n’en sera que meilleure.
  3. Economisez votre dos: voici quelques exemples:
    • Mettez les jardinières de grande contenance sur roulettes.
    • Investissez dans du bon matériel: servez-vous, par exemple, d’un diable pour transporter des charges, même si vous les estimez légères.Diable
    • Ayez toujours le réflexe « levier » à la manière des Égyptiens qui ont construit les Pyramides. [Je me pose souvent cette question: «Comment un Égyptien aurait-il procéder pour transporter cette charge ?»
    • Utilisez le paillage pour diminuer le désherbage.Ecorces de pin maritime
  4. Détendez-vous après l’effort. Étirez-vous.soulagez votre dos

Suggestion # 2 pour le dos: Prenez soin de votre posture; 2 principes de base

  1. Pour ramasser vos légumes, vos fruits ou arracher de mauvaises herbes, ne vous pliez pas en deux et ne vous accroupissez pas. Il est préférable
    • soit de poser un genou à terre  en s’appuyant sur une main pour éviter de trop fléchir le cou. (position du chevalier servant)Chevalier servant
    • soit de descendre en pliant les genoux, dos droit comme l’haltérophile.
  2. Si vous devez travailler en hauteur, pour élaguer des arbres ou tailler une haie, travaillez devant vous. Mettez-vous à un niveau qui ne soit pas supérieur à celui des épaules. Cela vous évitera de pencher le tronc vers l’arrière. [Il en est de même pour la cueillette des fruits].

Suggestion # 3 pour le dos: Utilisez de bons outils

Vos outils doivent être dotés de manches adaptés à votre taille afin d’éviter de trop vous baisser .

  1. Pour le travail du sol, très physique, privilégiez la grelinette:

    De gauche à droite, la bêche, la fourche-bêche et la grelinette.

    Elle ne nécessite pas de se pencher ni de retourner le sol, contrairement à la bêche et à la fourche-bêche.                                                               >> Retrouvez tous les autres avantages de la grelinette: Grelinette (1)

  2. Privilégiez des outils légers avec un manche suffisamment grand.
    • Lorsque l’on bine, il ne faut pas se pencher : ce sont les bras qui travaillent via des mouvements de va-et-vient.
    • Avec un râteau, une binette, pliez la jambe avant et tendez la jambe arrière et vice versa. Dans cette posture les efforts se font avant tout avec les cuisses.
  3. Pour évacuer de la terre avec une pelle, appuyez de préférence le manche de votre outil sur la partie basse de la cuisse en pliant le genou. Le bassin et les épaules doivent rester si possible dans le même plan afin d’éviter les torsions.

Suggestion # 4 pour le dos: Désherber régulièrement

  • Le désherbage est parfois facilité par la hauteur des carrés et certains permettent même de jardiner debout.Jardin en bacs En revanche, pour le potager au sol, c’est souvent plus fastidieux. Pour rendre la tâche plus agréable, désherbez régulièrement: un petit peu de temps en temps est bien plus confortable que de tout s’imposer en une fois.
  • Il est bien de changer de position régulièrement : à genoux, accroupi, puis sur un genou… Il ne faut surtout pas avoir le dos penché et plié en 2 ! Il existe des équipements de protection qui vous faciliteront la vie comme des genouillères ou un tabouret de jardinage réversible qui ménage vos genoux.Siège

Suggestion # 5 pour le dos: Bien faire attention au port de charges :

  • Les sacs de terreau, de terre végétale sont lourds; évitez d’en transporter plusieurs à la fois. Faites-vous aider dès leur achat au magasin et n’hésitez pas à utiliser un chariot pour les transporter jusqu’à votre voiture.
  • Pour porter efficacement une charge, il faut se baisser en pliant les jambes et non pas en pliant le dos qui doit rester droit, avec le regard droit, fixé sur l’horizon. [C’est une règle valable dans n’importe quelle situation de port de charges].Soulever
    1. Respirez profondément au moment de chaque action.
    2. Ne vous crispez pas et prenez votre temps.
  • Pour transporter vos charges, investissez plutôt dans une brouette à 2 roues. Elle vous facilitera la vie:pro_select_expert_twin_160_peinte_gonflees
    1. La charge reposera sur les 2 roues; le centre de gravité est sur les deux roues.
    2. Aucun risque de déséquilibre pendant le transport, ce qui aurait des répercussions sur le dos.
    3. Vous pourrez la remplir partiellement puis faire levier (comme les Égyptiens).Brouette à 2 roues
      • Pour lever de brouette
        1. Faites travailler vos bras et vos jambes, restez bien droit.
        2. Pliez les genoux, les bras, les jambes et tout votre corps participera à l’effort.
      • Pour pousser la brouette, donner l’impulsion avec vos jambes, les bras servant uniquement de suspenseur.
      • Pour décharger la brouette, les objets seront à votre hauteur.
  • Pour ménager votre dos, vous pouvez également, comme moi, diminuer la surface du jardin et :
    1. Pratiquer une culture plus dense, (certains disent «culture serrée»), naturellement bio [permaculture, culture en lasagnes, culture sur butte], avec des légumes associés et intercalés. Salades
    2. Réserver une partie à l’assolement en créant une jachère ou une prairie fleurie durable, à base d’engrais verts: sainfoin,  trèfle blanc, violet ou incarnat, luzerne, trois membres de la famille des légumineuses ou Fabacées autrefois appelées les Papilionacées. Ils fixent l’azote de l’air et  enrichissent le sol en azote. Tous les 3 sont utiles dans la mise en place de jachères fleuries, de par leur caractère mellifère. Ainsi, vous effectuerez ainsi le troisième des 7 gestes écologiques pour protéger les abeilles.

Prairie fleurie

Vous pouvez également mettre un 1/3 de votre jardin en pelouse afin d’assurer, comme au Moyen-Âge,  un assolement triennal.

Alors dès le plus jeune âge, n’attendez pas d’avoir mal pour adopter ces suggestions…, sinon le jardinage vous rendra plus bossu(e) que riche… ! Faites nous part de votre expérience dans ce domaine. Bon jardinage !

Soyez tenu(e) au courant du prochain article

> S’inscrire au blog