« Juin bien fleuri est un vrai paradis ».

« Année de cerises rouges met le rire sur toutes les bouches. »

Voici une pensée de bonheur du jardinier extraite de Michel de Montaigne:

« Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs. »

Juin est  donc le mois des jardins et surtout celui des roses. On se laisse séduire par le charme de leurs corolles délicates et l’abondance de leurs fleurs, et envahir par leurs senteurs épicées ou fruitées. Dans ce paradis fleuri, vous pourrez vivre un été de plaisirs au jardin !

Si le jardinier accorde ce mois-ci une grande importance aux roses, il ne doit pas pour autant négliger les autres plantes floralescondimentaires ou potagères car à l’aube de l’été, ce n’est pas le travail qui manque au potager, au jardin d’agrément, au verger, sans parler des plantes du balcon ou de la terrasse. La pelouse et le jardin d’eau demandent également notre attention !

Voici quelques suggestions de jardinage pour ce mois de juin.

  • Au jardin gourmand

  1. au potager → suggestion # 1 : Semer ou planter tous les légumes.
    • sous serre Aérer en cas de fortes chaleurs et arroser fréquemment.
  2.  jardin en pots/ hors-sol→ suggestion # 2 : Maintenir une bonne humidité.
  3. au verger → suggestion # 3 : Protéger et cueillir les premiers fruits.
  • Au jardin d’agrément

  1. au jardin d’ornement → suggestion # 4 : Poursuivre les entretiens (repiquer, bouturer, fertiliser).
  2. entretien de la pelouse et du bassin Tondre et créer
  • Dans la maison

plantes d’appartement →  suggestion # 5 : Surveiller les plantes d’appartement, gérer leurs besoins en eau.

Au potager

Action importante # 1 : Semer ou planter tous les légumes

  • Vos légumes ont besoin de soins en cette saison notamment vos tomates.
    • Si  Juin est ponctué de pluies, certaines souches de mildiou sur les tomates sont très  virulentes et se développent rapidement sur les tiges comme sur les feuilles..
    • Si l’humidité persiste et si le feuillage reste mouillé plus d’une journée, les spores germent et se répandent. Pulvérisez décoction de prêle et purin d’ortie pour stimuler la résistance des plantes. En dernier recours, traitez avec un produit à base de cuivre (bouillie bordelaise ou  autre)
  • Pas de place perdue: les rangs de concombres doivent être largement espacés. Pour profiter de cet écartement pourquoi ne pas effectuer une culture de haricots nains entre les lignes ?  Les haricots semés à la Saint-Claude rattraperont les autres !
  • Pas de potager sans courgettes: rondes ou longues, vertes, blanches ou jaunes, elles  nous régalent tout l’été sans nous lasser !
  • Très utiles en cuisine notamment, les plantes aromatiques doivent avoir une place de choix dans un parterre ou dans un grand bac. Des aromatiques à portée de main. Placez les plantes condimentaires sur le rebord de la fenêtre après l’achat, afin qu’elles baignent dans le soleil.
    • Les annuelles, comme l’aneth et le basilic, finiront leur saison dans ce pot. Arrosez-les souvent.
    • Changez de pot les herbes pérennes comme la menthe, le thym et le romarin. Replantez-les dans un pot large, dans un terreau classique. Arrosez-les lorsque la surface de la terre s’assèche mais ne les laissez pas avec une motte détrempée.
  •  Limitez les fruits des plants de melonde concombres.
  •  Poursuivez vos semis échelonnée: saladesharicots verts …par vagues successives espacées de 15 jours.
  • Surveillez votre rhubarbe en coupant les tiges florales avant l’épanouissement de ses fleurs.Rhubarbe
  • Plantez un plant de verveine pour vos futures tisanes.Verveine (1)
  • Récoltez les fèves et les pois au fur et à mesure.FèvesMieux vaut les cueillir jeunes, quitte à les congeler, plutôt que d’attendre le gros d’une récolte qui sera moins fondante en bouche. En outre, en cueillant les gousses alors qu’elles sont encore jeunes, vous favoriserez l’apparition  de nouvelles fleurs, et donc au final une récolte plus longue.
  • Laissez le pourpier sauvage se développer à sa guise.PourpierCette « mauvaise herbe des potagers » ne fait pas concurrence aux cultures en place et fournit de croquantes salades par ses feuilles et ses jeunes tiges. Vous pouvez également en semer jusqu’en juillet, en plein soleil.
  • Compost et lombricompostage: Alimentez votre compost avec les déchets de végétaux; réservez-en une partie pour vos vers pour avoir du lombrithé !
  • Arrosages: Par temps sec et chaud, il est nécessaire d’arroser les bacs et  le potager.
  • Pourquoi ne vous débuteriez-vous pas un jardin en carrés ? C’est un choix judicieux à plusieurs titres.Jardin en carrés
  • Poursuivez vos amendements organiques avec un purin de plantes-engraispurin d’ortiepurin de consoudepurin de fougères.

Sous serre ou sous abri (châssis, tunnel)

 Aérer en cas de fortes chaleurs et arroser fréquemment

  • En fonction de votre situation géo-climatique, vous cultivez  une partie de vos légumes sous serre. Avec le retour des belles journées ensoleillées, pensez à ombrager et aérez la serre ou la véranda dans lesquelles séjournent vos plantations fragiles : tomates, poivrons,   aubergines , melons…
  • N’hésitez plus à sortir vos jeunes plants (salades …)  pour les repiquer en pleine terre.

Le jardin en pots et culture hors-sol, au balcon ou en terrasse

Action importante # 2  : Maintenir une bonne humidité.

Par temps sec, il devient nécessaire d’arroser les bacs,  surtout les plantes exposées au soleil. Faites l’arrosage de préférence le  soir.

  • La courge et la courgette se cultivent très bien en pots ou bacs.Courgettes
  • La ciboulette prospérera aussi bien en pot qu’en pleine terre.
  • Vous pouvez consacrer un bac spécifique à vos aromatiques:Aromatiques
    N’oubliez pas de protéger le sol avec un paillageAromatiques (2)
  • Avec l’arrosage, la fertilisation est la clé de la bonne croissance des plantes cultivées en bacs.Bac pour les aromatiquesOptez pour un engrais naturel organique complet soluble dans l’eau d’arrosage. Celui-ci limite les risques de brûlures tout en permettant l’alimentation suivie de vos plantes.
    • Mélangez votre engrais à votre eau d’arrosage en respectant le dosage préconisé et arrosez vos plantes comme vous le feriez dans le cas d’un simple apport d’eau.
    • Si le substrat est trop sec, il est préférable de faire précéder la fertilisation par un arrosage léger.

    La régularité des apports est au moins aussi importante que les quantités apportées.

    • Commencez vos apports 3 semaines après la plantations et renouvelez régulièrement toutes les semaines
    • A partir de septembre, échelonnez-les tous les 15 jours.
    • Stoppez-les en octobre.
  • La culture en grands bacs se développe de plus en plus. Vous pouvez  installer de grands bacs pour faciliter les semis et éviter les maux de dos !Bacs pour le jardin

Au verger

Action importante # 3 : Protéger et cueillir les premiers fruits.

  • Jardin de fruits: Afin de protéger vos petits fruits du gros appétit des oiseaux, installez un filet de protection par exemple sur vos framboisiers et groseilliers.
  • Cerisiers, pruniers, abricotiers: la récolte est proche… Là encore, essayez de protéger les fruits des oiseaux !Cerises

Au jardin d’ornement

Action importante # 4 : Poursuivre les entretiens (repiquer, bouturer, fertiliser)

  • repiquez vos annuelles en pleine terre (capucine, bleuet, cosmos, giroflée d’été, lavatère, pourpier, souci, lupin annuel…).Mettez en place les fleurs  qui dureront toute la saison.
    1. Nettoyez la terre au préalable à la griffe.
    2. Plantez les fleurs sans défaire la motte, en tassant un peu la terre contre les racines.
    3. Arrosez en pluie et laisser pousser. Les malingres rosettes couvriront bientôt le sol et vous offriront un tapis fleuri.

    La plupart des plantes à floraison estivale requièrent une bonne luminosité et les plantes qui fleurissent tout l’été ne sont pas légion. Seuls les bégonias tubéreux, les impatiens, les fuchsias donnent leur pleine mesure dans les endroits désertés par les rayons du soleil.Impatiens

  • Si ce n’est déjà fait, mettez les glaïeuls en place (de préférence avant la mi-juin).GlaïeulsArrosez ceux qui sont déjà en végétation et binez entre les pieds pour détruire les mauvaises herbes.
  • Pour avoir de grosses fleurs sur vos œillets, supprimez les bourgeons latéraux dès qu’ils atteignent la taille d’un grain de blé.Oeillet
  • Les lis redoutent la sécheresse estivale.Lys de mon jardinPour les maintenir au frais, paillez le sol avec du vieux fumier complètement décomposé ou entourez-les de plantes tapissantes comme l’œillet d’Inde, qui assureront le même fonction protectrice. [Pourquoi la fleur de lys n’est pas l’emblème de la royauté].
  • Le muflier (surnommé gueule-de-loup) est une fleur extraordinairement facile à cultiver.Gueule de loupCette plante florale fut longtemps favorite des jardins de curé. Si vous ne l’avez pas semé en place en avril ou mai, procurez vous de jeunes plants à repiquer en ce mois de juin et jusqu’en juillet.
  • Ombrez les jeunes plantations: les plantes d’ombre sont parfois si délicates qu’elles brûlent sous le soleil de juin, lorsque les végétaux voisins censés leur faire de l’ombrage n’ont pas encore atteint une hauteur suffisante. En attendant que ces derniers prospèrent, tendez un ombrage par dessus, une canisse fixée entre 2 piquets, à 50 centimètres au-dessus du feuillage.
  • RosiersLa rose est une des stars de ce mois, une fleur qui possède tout un langage, rien que pour elle…
    Éliminez régulièrement les fleurs fanées.  Ne laissez pas le rosier se développer trop en hauteur. Taillez quelques nouvelles pousses pour ne pas affaiblir inutilement la plante et permettre de nouveaux rejets à la base. Pour intensifier la couleur des roses rouges, n’hésitez pas à arroser le pied des rosiers avec une solution très diluée en sulfate de fer. Juste après le flétrissement des premières roses, donnez à vos plantes de l’engrais comprenant de la magnésie. Cela renforcera la résistance naturelle des rosiers contre la maladie des taches noires.

La rose de Provins

Ses roses semi-doubles, rouge carminé brillant, très parfumées et sa vigueur ont fait la renommée de Provins. Ses fleurs et ses fruits étaient employés pour soigner de nombreuses maladies, mais aussi en confits, confitures ou en parfumerie.

Rose de Provins

Traditionnellement cultivée à Provins dont elle a tiré son nom, cette rose ancienne et rustique est réputée depuis  le 13ième siècle pour ses vertus médicinales: tonique, cicatrisante et astringente cutanée, la rose est employé en cosmétique pour les soins de la peau sèche et- contre les rides

Recette du vinaigre de rose pour les soins de la peau, pour aider à cicatriser les petites égratignures ou blessures et pour effacer les boutons d’acné

Il faut 100 grammes de  pétales de roses et du vinaigre de cidre non pasteurisé

Remplissez un bocal de pétales de roses, couvrez de vinaigre et laissez macérer pendant 21 jours.

Filtrez la préparation prête à l’emploi, additionnée d’un peu d’eau.

  • Rosiers greffés: gare aux rejets! Maintenant et à la fin de l’été, jetez un coup d’œil sur le point de greffe de vos rosiers, c’est-à-dire la partie renflée du pied, afin de détecter la présence d’un rejet indésirable. Si le porte-greffe émet un rejet, les feuilles qu’il porte possèdent 7 folioles (parties de la feuilles composant le feuille) alors que les feuilles du rosier greffé (la variété dont les fleurs sont intéressantes) ne possèdent que 5 folioles. De plus, les épines sur la tige du sauvageon sont plus petites et plus serrée que celles de la variété cultivée. Face à une tel rejeton, appelé le gourmand, aucun doute à avoir: coupez-le aussi bas que possible, sous terre, et surveillez les repousses.Rosier greffé
  • Si vous confectionnez des bouquets avec les rosiers du jardin, ne coupez jamais plus du tiers de la longueur des tiges des l’année. Cueillez-les en boutons de préférence le matin, elles tiendront plus longtemps.
  • >> Vous pouvez lire l’article « 50 nuances de roses »
  • >> et/ou en savoir davantage sur les rosiers en pots
  • Les cactus et les plantes grasses.NotocactusNe les exposez pas , dès que vous les sortez au soleil brûlant qui leur conviendra par la suite. Il faut les habituer à cette forte lumière. Comptez une quinzaine de jours d’adaptation pendant lesquels vous allongerez progressivement la durée d’exposition au plein soleil.
  • Bouturez les toutes jeunes pousses herbacées des coléus,Coléusdes œillets, des gazanias, des fuchsias. Ces derniers sont certainement les plantes fleuries d’été les plus faciles à multiplier par bouture. Autant débuter avec eux!
    1. Prélevez une tige de l’année déjà  bien développée.
    2. Coupez-la en tronçons de 5 à 7 centimètres de long en sectionnant la tige juste sous l’œil du bas  et au-dessus du dernier œil du haut.
    3. Débarrassez la partie inférieure de votre bouture de ses feuilles et piquez-la dans un petit pot rempli d’un terreau léger.
    4. Arrosez et entreposez l’ensemble à l’ombre.Fuchsias

    Les premières racines apparaîtront en moins d’une semaine. D’ailleurs l’émission des jeunes racines est si facile qu’il vous suffit de placer une branche cassée dans un verre d’eau pour la voir s’enraciner.

  • Bouturez le grenadier: sélectionnez des tronçons de tiges jeunes d’environ 10 centimètres de long dont vous pouvez ôter tout ou partie des feuilles avant plantation.Grenadier
  • Soignez vos genêts, car ils peuvent faire votre bonheur pendant plusieurs années.GenêtRabattez toutes les brindilles au tiers de la longueur  dès la fin de la floraison. Ne taillez pas les vieux bois qui mettent beaucoup trop de temps à repousser.
  • Pensez à récolter vos fleurs de tilleul pour vos tisanes.Tilleul des bois
  • Arrosez vos arbres et arbustes en cas de sécheresse: c’est maintenant, au moment où ils sont le plus actifs, qu’ils ont le plus besoin d’eau (et non pas au cœur de l’été comme on l’imagine souvent). Offrez-leur 30 à 40 litres d’eau par pied, une fois par semaine.

>> consulter le calendrier de la floraison des arbustes en juin

Pelouse et bassin/étang

  • Tondez la pelouse une fois tous les 10 jours, voire une fois par semaine. Employez les tontes sèches en paillage ou pour enrichir le compost. [Même si la pelouse est sèche, on a l’impression de frais quand on marche pieds nus dessus. Les brins de gazon transpirent et évacuent de l’eau; cette eau sous forme de vapeur est invisible à l’œil nu. Au contact de l’air, elle « absorbe » des calories de l’air (on dit couramment que l’évaporation provoque du froid). Elle refroidit donc l’atmosphère ambiante, celle qui est au ras de la pelouse, d’où l’impression de  fraîcheur].Jardin d'eau
  • Vous avez vraiment l’envie de réaliser un jardin aquatique ? Qu’il soit petit, moyen ou grand, profitez de la fin du printemps pour le réaliser.  L’eau attire beaucoup d’animaux utiles au jardin, des animaux que vous ne soupçonnez même pas d’exister, crapaud et grenouilles… en juin, l’eau du bassin est suffisamment chaude pour procéder aux plantations aquatiques qui connaîtront alors une croissance en flèche, nénuphars, pontédéries, trèfles d’eau. Ajoutez des plantes flottantes exotiques: laitue et jacinthes d’eau.Jardin zen (68)

Soins pour les plantes de la maison

Action importante # 5 : Surveiller les plantes d’appartement:

  • Si vous n’avez pas pu profiter du mois de mai pour mettre des jardinières à vos fenêtres et sur vos balcons, il est encore temps de le faire. Faites un mélange d’annuelles retombantes pour un bel effet et non retombantes. (pétunias, pélargoniums, impatiens, fuchsias, surfinias, …).Balcon fleuri
  • Il est temps de sortir votre gardénia. Il va passer la belle saison à l’extérieur.Gardénia
  • Faites attention aux brûlures sur les plantes exposées au soleil. Les symptômes sont évidents: les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes, rougissent ou se couvrent de taches claires, tandis que les boutons se fanent avant d’éclore.
  • Continuez à leur apporter de l’engrais. Pour éviter de brûler les racines avec ces apports, arrosez abondamment la terre des pots la veille du jour où vous effectuez l’apport d’engrais.
  • Vos grands philodendrons se sentent seuls?  Plantez à leur pied des petites fougères naines . Vaporisez-les régulièrement avec de l’eau tiède: cela favorise leur développement.
  • Bouturez votre dieffenbachiaDieffenbachiaet votre syngoniumSyngonium
  • C’est maintenant que vous devez aménager une nouvelle jardinière d’intérieur: comme la végétation est très active en cette saison, les plantes ainsi mises en place reprendront sans réelle difficulté. Regroupez les plantes vertes qui ont les mêmes exigences de culture: le crotonle philodendron et le ficus d’un côté; le lierre d’intérieur et l’aralia de l’autre.

Plantes utiles pour les abeilles

Pour encourager la venue des insectes pollinisateurs, rien de tel  à proximité des courgettes par exemple. Le jardin a un impact important sur les abeilles.

  • Au jardinla bourrache continue d’exercer une attraction irrésistible sur les abeilles [cette plante mellifère, surnommée « pain des abeilles » est assez riche en pollen et très riche en nectar, (2 milligrammes par fleur et par jour !) ] ainsi que la consoude avec la complicité des bourdons.Bourrache
  • Au verger, deux arbustes à cannes:
    • la ronce cultivée (comme la ronce sauvage ou ronce frutescente) possède des fleurs roses ou blanches selon les sous-espèces qui sont très mellifères. Les ronces sont des plantes mellifères de très grande importance: les abeilles y trouvent pollen et nectar. Le miel de ronce peut se récolter à l’état pur mais c’est exceptionnel car de nombreuses autres plantes mellifères fleurissent simultanément ( le châtaignier dont le miel se trouve ainsi nettement adouci, le sapin blanc dont le mélange avec celui de ronce diminue la couleur et la conductibilité électrique, [ce qui peut poser problème lors de la certification du miel de sapin labellisé!].
    • le framboisier est un petit arbuste très mellifère.FramboisiersLes abeilles y récoltent principalement du nectar à partir duquel elles élaborent un miel très rare assez comparable à celui de la ronce, sa proche parente. Les fleurs blanchâtres possèdent des pétales très courts et nécessitent la visite des pollinisateurs pour se transformer en framboise.
  • le tilleul est un arbre très connu pour ses propriétés médicinales apaisantes. Il est également très populaire car chargé d’une forte symbolique. [Nombreuses sont les places de village, les cours d’école,…, où il a été planté en souvenir de la révolution de 1789 et lors du bicentenaire ce cet événement historique].
    • On distingue le tilleul à larges feuilles ou tilleul de Hollande (tilleul des villes) et le tilleul à petites feuilles en cœur, (tilleul des bois). Les fleurs de ces deux espèces dégagent un puissant parfum envoûtant  qui attire tous les insectes floricoles.
    • Au moment de la floraison, qui s’étale de début juin à mi-juillet, suivant les régions, les tilleuls ne sont que bourdonnement!
    • A partir du nectar des fleurs jaune pâle, les abeilles élaborent un miel très typé, jaune fluorescent à l’état liquide et couleur ivoire, plus ou moins jaunâtre à l’état solide. Sa cristallisation est très variable (fine ou grossière) en fonction de son origine et … vraisemblablement en fonction des autres miellées présentes en mélange !
  • La lavande et le lavandin sont très attractifs pour de nombreux insectes et évidemment pour les abeilles.Abeille sur lavandeC’est une des meilleures plantes mellifères. Le nectar des lavandes est naturellement riche en saccharose.
    • Comme la miellée de ces espèces est souvent très intense, les enzymes digestives des abeilles n’ont pas le temps d’hydrolyser totalement ce sucre en glucose et en fructose. Sa cristallisation est rapide et fine. Sa couleur varie d’ambre-jaune dorée (pour vera), plus sombre (pour spica), plus clair (pour le lavandin).
    • Le miel est très parfumé et cristallise à grain moyen. [Pour le rendre plus « commercial », on dirige sa cristallisation par la technique classique de l’ensemencement qui consiste à incorporer dans le miel de lavande une certaine proportion (de 5% à 20%) de miel de colza (qui lui est un miel à cristallisation fine) et à brasser longuement le tout. Le brassage va avoir pour effet de rendre le mélange homogène, mais aussi de déclencher la cristallisation. Durant le processus de cristallisation (qui peut prendre quelques semaines), les cristaux de miel de lavande vont prendre la forme des cristaux de miel de colza conférant ainsi au miel de lavande une texture crémeuse.
    • Le miel blanc au parfum délicat et caractéristique possède des arômes en bouche persistants, avec une saveur acide (chaude) marquée.
  • Le pyracantha: ses nombreuses petites fleurs sont intensément visitées.
  • Quelques autres plantes mellifères de juin:
    • le trèfle rampant est une plante mellifère de grande valeur car très productive.Trèfle
    • la nigelle de Damas: cette espèce exotique ornementale est mellifère. Les pétales, réduits à des sortes de petits sabots, sécrètent le nectar.Nigelle de Damas
    • la centaurée des montagnes (version vivace du bleuet des moissons): Les fleurs exhalent une agréable de tarte à l’abricot.
    • la bourdaine : cette plante totalement toxique produit un miel parfaitement consommable.Bourdaine

Si votre jardin se situe en montagne, les plantes sont plus riches en vitamine C que les autres, car , en altitude, les plantes reçoivent beaucoup plus d’UV qu’elles ne peuvent en utiliser. Comme notre peau qui « vieillit » prématurément sous l’effet d’un soleil trop intense, les plantes « vieillissent » aussi plus vite. Comme pour nous, il y a production de radicaux libres. Pour combattre ces substances nocives, la plante fabrique de la vitamine C, comparable à un « antidote ».

Soyez tenu(e) au courant du prochain article

S’inscrire au blog